Les images ou objets crées sont de nature organique et tirent leur source du réel. Les séries "Bones” ou “Beasts” par exemple, sont métamorphosées par un procédé d'hybridation. Bien que réalistes, ce sont de fausses reliques, des représentations fictives manipulés numériquement ou peintes sur toiles.

Le sujet est central dans la composition ou se superposent souvent des structures graphiques, des réseaux, dans lesquels s'insèrent des matériaux, des insectes, des minéraux. Ces éléments gravitant autour du sujet ne sont pas directement liés en terme de sens, mais s'additionnent et modifient par le fait meme, la lecture de l'oeuvre. Donnant ainsi naissance a des collections de reliques imaginaires manifestant une fascination pour l'organique, le vivant et du coup, nous fait voir la fragilité de l'existence.

René Morel est né a Joliette (Canada). Il détient un Baccalaureat en Art visuel de l'université du Québec a Montréal. Il poursuit en parrallele une carriere en effets visuel numérique pour le cinéma.